La lumière du Christ Monte Sahaja Peinture de Mooji

« Moi, le Christ » : quand l’archétype s’exprime 2


« Nous n’aurons pas trop de notre vie entière pour remercier le Christ
d’avoir remplacé la vengeance par la grâce, le pardon et l’amour. »

Marcel Achard

Voir aussi notre stage de Biodanza « Danser l’Archétype du Christ » du 16 au 18 novembre 2018 à Grand-Halleux (Vielsalm)

Visage Christ suaireMoi, le Christ

Je suis la Voie, la Vérité et la Vie

Le chemin scellant les épousailles

De la terre et du ciel

La nouvelle alliance de Dieu et des hommes

Le médiateur en même temps que les deux termes à unir.

 

Oubliez ce que d’aucuns ont fait de moi

―à bien des sauces, ils m’ont mangé―

Retrouvez cette vérité que j’incarne

Cette vie que je suis

L’esprit serti dans votre chair

La chair endormie au lit de l’esprit.

 

Je suis cet Un vers lequel vous tendez,

Emplis de vos contradictions.

Je suis la Vie dans laquelle s’accomplit toute vie.

Bon pasteur douceurMoi, Jésus

Le premier j’ai osé défier

Par ma naïve simplicité

La justice des hommes et leur pouvoir suprême

Pour qu’advienne l’ère des cœurs purs

Qui protégeraient la vie la plus infime

À ras de terre, à bout de forces

Pour que triomphe la puissance de l’amour

De la douceur et compassion

Et qu’enfin le pardon

Évince le talion.

Moi, Jésus-Christ

Je suis né, j’ai aimé, j’ai souffert, je suis mort

Oubliez ce que certains ont dit de moi

J’ai bel et bien frémi

Pour l’amour d’une femme

Elle fut la porte de mon paradis.

Jésus et Marie Madeleine

J’ai ri, j’ai bu, chanté, dansé

Plus souvent qu’à mon tour.

 

Cessez de me contraindre

À l’immobile crucifix.

Jésus rit

Je n’ai rien méprisé de la nature humaine

Je l’ai poussée à son extrême humanité

Sans jamais renier son origine divine

Sa vocation d’y retourner

Sa transcendance.

Moi, Fils de Dieu, Fils de l’Homme

Comme Orphée, Dionysos, Perséphone

Je suis descendu aux enfers

Pour extraire la flamme de la gangue des ténèbres.

Détail archanges au sépulchre - Stage Archétype du Christ

Je suis la lumière du monde

Gardez-moi en vos cœurs, dans vos rondes

Vos unions et vos feux de joies.

Je vous garde de retomber

Dans l’oubli de votre essence.

 

Car vous êtes Amour

Infiniment.

Je vous appelle

à l’unité

parfaite.

Véronica
Voir notre stage de Biodanza « Danser l’Archétype du Christ » du 16 au 18 novembre 2018 à Grand-Halleux (Vielsalm)
Print Friendly, PDF & Email

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

2 commentaires sur “« Moi, le Christ » : quand l’archétype s’exprime

    • Denis & Véronica Auteur de l’article

      Merci pour ta question, Chantal.
      La Biodanza ne s’inspire d’aucun culte ni religion. Elle nous invite à nous libérer de toute forme de conditionnement éducatif et sociétal dévitalisant ou porteur de dissociations.
      Sa définition peut être éclairante, surtout quand elle dit « La Biodanza est un système d’intégration humaine, de rénovation organique, de rééducation affective et de réapprentissage des fonctions originaires de la vie. » Parmi ces fonctions à l’origine de la vie, figurent les instincts, et leurs corollaires dans l’inconscient collectif que sont les archétypes.
      Le Christ, archétype de l’amour inconditionnel et universel, s’offre à la possibilité d’incorporation -pourquoi ne pas dire : d’incarnation- à travers la danse, au même titre que d’autres archétypes libérateurs et vivifiants tels que Dionysos, Déméter, Orphée, les quatre éléments, etc.
      Je t’invite, si l’élan t’habite, à prendre quelques minutes pour lire comment danser l’archétype du Christ, en Biodanza, n’a rien à voir avec se revendiquer d’une appartenance religieuse ou philosophique au christianisme. J’ai même envie de dire: au contraire…
      C’est par ici.
      Merci de ton intérêt, et au plaisir de nous revoir dans un avenir proche ou lointain.