Gross fatigue

Trop épuisé•e pour terminer cet article…


Suis-je en excès de Yang et vide de Yin?

Allez, je l’admets : le titre est un peu racoleur. Mais si j’avais écrit  « Excès de Yang, vide de Yin : le déséquilibre du monde moderne », avoue que tu ne serais peut-être pas en train de me lire 🙂 ! La balance de notre mode de vie penche dangereusement du côté Yang, c’est-à-dire du côté des valeurs masculines, et nous nous épuisons tous à courir derrière quelque chose, que ce soit le temps, l’argent, la reconnaissance, l’amour, la guérison, la plénitude… Et courir, eh bien ça demande de l’énergie. Et à courir ainsi derrière le graal du bonheur, nous risquons de passer à côté, ou de nous épuiser avant de l’atteindre.

Pourquoi, sur un blog consacré à la Biodanza, ce sujet apparemment abstrait de l’équilibre entre le Yin et le Yang ? Parce que moi aussi je le considérais comme une charmante et inoffensive abstraction venue d’Orient jusqu’à ce que j’en fasse les frais… Je paie cher mes jolis pots cassés par un excès de Yang, pourtant valorisé et loué par la société occidentale où je suis née ! Alors plutôt que t’asséner de belles théories ou prêcher des solutions à l’emporte-pièce, je vais simplement témoigner. En espérant que cela permette —ou pas— à celles et ceux à qui ça parle, d’épargner quelques-uns de leurs jolis pots de vie.

Yin-Yang, kesako?

Taiji caractéristiques Yin Yang

Le Yin-Yang est la manifestation du Tao. Si tu ne vois pas trop à quoi se rapporte ce concept des opposés complémentaires, peut-être cette figure du Taijitu suffira-t-elle au déclic. Ce symbole exprime le Yin-Yang mouvant et relatif où les proportions de l’un et l’autre varient sans cesse.

Yin Yang la danseOn peut aussi remplacer le mot Yin par « principe Féminin » (intériorité, émotions et intuition, réceptivité, lenteur, prendre soin, écoute, profondeur, reliance, fluidité, coopération…) et le mot Yang par « principe Masculin » (extériorité, volonté et intellect, action, rapidité, performance, expression, structure, individualisme, linéarité, compétition…). Veillons à ne pas confondre le Masculin et l’homme, le Féminin et la femme, même si l’on observe que la majorité des hommes incarne plus naturellement le principe Masculin et la majorité des femmes plus naturellement le principe Féminin.

Enfin, évitons d’absolutiser ces principes en les dressant l’un contre l’autre dans une dualité antagoniste : ils ne valent qu’en relation l’un à l’autre et sont nécessaire au maintien de la vie, comme nous le verrons plus bas.

Si ce survol ne te nourrit pas suffisamment, tu peux jeter un oeil sur notre minuscule article Savourer et danser la perfection du Tao ou risquer un long plongeon sur Wikipedia.

Non, l’hiver n’est pas fini !

Pour le cycle circadien, le jour est Yang, la nuit Yin. Si l’on considère le cycle annuel, le Yang actif correspond à la montée de l’énergie (Printemps – Eté), le Yin passif correspond au retrait de l’énergie (Automne – Hiver). Le jour en été est donc du Yang dans le Yang, et en hiver, du Yang dans le Yin, et vice versa.

Selon cette logique, sur laquelle se basse la Médecine Traditionnelle Chinoise, il est important de nous accorder à ces cycles en respectant nos besoins de repos et de sommeil, SURTOUT EN HIVER, la période Yin par excellence, pendant laquelle se rechargent nos reins, véritables réservoirs d’énergie pour le reste de l’année.

J’en viens à mes pots cassés, ou plutôt à mes cuves vides et mes fleurs grillées par le gel.

Etant dotée d’une nature à dominante Yang, extravertie, active et enthousiaste, j’ai connu deux burn-outs : vous savez, cette flambée apparemment infatigable d’énergie Yang qui finit par tout consumer sur son passage et ne laisser que des champs noirs, secs et dévastés. Le Yin m’a rattrapée de force en débranchant la prise, ou si vous préférez, en me plaquant au tapis, position Yin par excellence ;-). Après le premier K.O., à peine le niveau des cuves remonté à 2/10, je suis repartie à fond les manettes. Conséquences? Moins d’un an plus tard, un nouveau choc émotionnel aidant, je me suis retrouvée non pas à zéro mais à moins 2.

Crocus surpris par retour hiverC’est le syndrome que la nature nous a fait vivre il y a quelques semaines : nous étions encore en hiver mais le soleil se faisait généreux, la température remontait pendant quelques belles journées… Alors on se croit au printemps, on sort les jardinières avec leurs belles petites fleurs roses et bleues et quelques jours plus tard, les températures rechutent vers leur moyenne saisonnière et les petites fleurs se font griller par le froid. Non, ce n’est pas parce que je me suis bien reposée pendant deux mois et que je sens renaître en moi un vent de fraicheur et d’enthousiasme, que je dois me lancer tête baissée dans 1001 projets et épuiser en une semaine les ressources péniblement capitalisées.

Pourquoi est-ce si intolérable pour une personne Yang comme moi de NE RIEN FAIRE?

L’abus de Yang nuit gravement à la santé

Lettre ouverte aux femmes - CouvertureJe suis touchée par l’hypothèse que formule Vincent Commenne dans son livre « Lettre ouverte aux femmes : le monde et les hommes ont besoin de vous ».  La voici :

« Nos problèmes (collectifs et individuels) sont dus à un excès de Masculin, les solutions déjà en route sont enracinées dans le Féminin et celles qui attendent d’émerger le seront encore davantage ».

Amour bien ordonné commence par soi-même. Qu’est-ce qui me pousse à écrire en cet instant même cet article détaillé et sans doute trop long au lieu d’écouter mon besoin hurlant de repos ?

Et bardaf, c’est l’embardée!


Eh bien me revoilà un mois plus tard, après avoir craqué en pleine écriture de ce légendaire article sous les yeux éberlués de mon amoureux de mari, ma fois bien marri…

Qu’est-ce qui m’empêchait de dire STOP et m’avouer trop fatiguée pour poursuivre cet article? In-tro-spec-tion… Et résultats :

  1. Un principe : je m’étais mis en tête que l’article devait absolument sortir avant la série de 4 vivencias que nous nous préparions à danser autour de ce thème du Yin – Yang. J’ai accepté de revoir le bien-fondé de cette croyance : pourquoi les biodanseurs de notre groupe ne trouveraient-ils pas intéressant de lire l’article après avoir d’abord vécu les vivencias? Ne dit-on pas en Biodanza que « la Vivencia précède la (prise de) conscience »?
  2. Des injonctions (les petites voix qui parlent à notre insu dans notre tête) : les miennes disent le plus souvent « Sois forte » et « Sois parfaite ». Eh ben zut, je suis humaine donc parfaitement imparfaite avec mes faiblesses !
  3. Une peur profonde : celle d’être aspirée dans un gouffre sans fond si je m’abandonne à cette fatigue, et de ne plus jamais remonter la pente. C’est le trauma du burnout qui allume tous les feux danger « Non, plus jamais si bas! ». Alors qu’en réalité, le secret de l’énergie est de respecter mes alternances de Yang et de Yin, d’action et de repos, au moment même où s’expriment les besoins organiques de mon corps, et non selon des normes sociétales ou mentales.
  4. Enfin, l’habitude : 50 ans de conditionnements, une mère ultra Yang, un passé de workaholique notoire et une vision de la vie où il faut se battre pour arriver… Arriver où? Arriver quand????????
Et vous savez quoi? J’ai pris 5 semaines de repos, je n’ai plus pensé une seule fois à cet article, les 4 vivencias sur le Yin et le Yang se sont terminées hier, j’en suis très nourrie et cette nourriture alimente à présent la poursuite de l’écriture. Au lieu d’agir dans l’effort et la tension, j’agis dans l’aisance et la joie. CQFD, non ? Merci Denis, et merci à moi d’avoir osé braver principes, peurs et injonctions pour tracer un nouveau circuit neuronal qui taille une part plus belle au Yin…

Poursuivre un train de vie, ou être en train de vivre?

Le Yang nous projette toujours dans une direction : devant, plus loin, plus vite, demain. Ce faisant, il peut nous arracher à la terre si précieuse sous nos pieds : la terre de l’instant, parfois excitant, et parfois éminemment barbant, car apparemment, ici et maintenant, « rien ne se passe ». Du moins, c’est ce que pense le mental Yang, alors que le corps Yin peut s’émerveiller d’une coccinelle se découvrant des talents de funambule au bout d’un brin d’herbe, ou détailler avec délectation toutes les nuances de blanc du plafond, comme seuls savent encore le faire les tout-petits.

C’est une platitude de le dire, mais à force de courir derrière le temps, on le rattrape plus vite (au cimetière). Et à force de poursuivre un certain train de vie, on oublie qu’on est assis en ce moment même dans le train de le vie, et que par la fenêtre défile le plus incroyable des paysages. Vivre, c’est toujours maintenant, jamais hier ni demain.

Yannick Noah - On courtL'urgence de ralentitr FilmVous pouvez vous rafraîchir la mémoire avec la chanson de Yannick Noah, On court, ou carrément regarder l’excellent documentaire L’urgence de ralentir, qui nous montre comment l’accélération financière et technologique, déconnectée du rythme de l’homme, mène notre système à l’épuisement et vers des catastrophes écologiques, économiques et sociales.

C’est dans la fluidité et l’équilibre de l’alternance Yin/Yang que réside la santé, nous rappelle le Tao Te King.

Yin-Yang : lois et principes(*)

Puisque tout ce qui existe est une combinaison du Yin et du Yang, leur interaction régit toutes les transformations du monde. Les rapports du Yin et du Yang obéissent à plusieurs lois et principes que voici :
Yin Yang arbre de vie

  1. Loi d’interdépendance

    Le Yin et le Yang sont deux forces indissolublement complémentaires : l’une dépend de l’autre et vice versa, comme les deux faces d’un même objet. Qui plus est, l’une utilise l’autre : l’activité utilise le repos pour préparer son énergie, le haut utilise le bas pour s’élever. Cette loi change la vision de bonheur ou de malheur, de qualité et de défaut, notions qui changent souvent en fonction du contexte.

  2. Loi de l’opposition

    A l’intérieur d’un référent donné, Yin et Yang se mesurent l’un à l’autre et s’opposent en permanence : le yang correspond à la phase d’expansion d’un cycle et s’élève alors que le yin correspond à la concentration et la matérialisation. C’est cela qui crée le mouvement, la vie. Il ne s’agit pas d’une opposition absolue, comparable à une lutte du Bien et du Mal, mais d’une opposition relative nécessaire au maintien d’un équilibre dynamique. Lorsque le Yin s’oppose au Yang, il le contient et évite que son action devienne excessive et destructrice (c’est le Feu maîtrisé). Lorsque le Yang s’oppose au Yin, il empêche que ce dernier se fige et se condense à l’excès jusqu’à un effondrement total (trou noir). Cette loi nous invite à aborder et comprendre les conflits autrement.

  3. Loi de relativité et de fragmentation à l’infini

    Rien n’est que Yin ou que Yang. On peut toujours subdiviser quelque chose que l’on vient de classer en Yin ou Yang en sous-parties Yin-Yang.  Pour reprendre l’exemple du début d’article, l’hiver est Yin et l’été Yang. Le jour en hiver est Yang dans le Yin et la nuit est Yin dans le Yin. L’aube et la première moitié du jour est elle-même Yang alors que l’après-midi et le crépuscule sont Yin, et ainsi de suite… On ne peut donc pas juger quelque chose de façon définitive. Il n’y a pas de dualisme. Ce qui peut être considéré comme pathologique dans telle société, peut être considéré comme normal dans une autre société (par exemples les cris lors d’une cérémonie funèbre).

  4. Loi de croissance / décroissance (équilibrage mutuel)

    Yin Yang alternance des vaguesSi rien n’est figé dans l’univers, si tout est dynamique, c’est parce que le  Yin et le Yang existent dans un mouvement de transformation mutuelle : quand l’un croît l’autre décroît. Le mouvement des proportions de Yin et de Yang est un rééquilibrage permanent de telle sorte que la somme se conserve. C’est le principe des vases communicants. Prenez le début de la nuit, où simultanément le froid et le noir (Yin) arrivent tandis que la chaleur et le jour (Yang) baissent. On retrouve cette loi par exemple dans la formation des couples : les deux êtres se complètent pour former quelque chose de plus grand (d’où : 1 + 1 = 3).  De manière habituelle, ce qui nous ressemble trop ne nous équilibre pas. De même, il est bon d’équilibrer nos tendances par des activités spécifiques et complémentaires.
    Cette loi nous rappelle aussi que dans toute situation, il y a toujours une évolution possible. Il suffit que l’un évolue pour que l’autre change (on observe souvent que l’on veut changer l’autre sans changer soi-même). Lors d’une situation conflictuelle, si on croit que le tort est uniquement en face, rien ne peut bouger.

  5. Loi des transmutations

    La transmutation est la conversion d’un aspect en son contraire au cours du développement de sa manifestation. A son extrême, Yin devient Yang. Par exemple, en cas d’insolation, la personne a objectivement froid ; de même, une main trempée dans la neige va finir par être brûlée. Ceci est intéressant pour analyser des comportements extrêmes (par exemple des rugbymen qui s’embrassent en fin de match).

* Paragraphe compilé à partir du site medecinechinoise.net et du blog shiatsuaddict.tumblr.com. Merci à leurs auteurs.

Et en Biodanza alors?

La Biodanza emprunte les termes «yin et yang» à la philosophie taoïste et les utilise surtout comme des métaphores pour désigner les deux grandes forces créatrices de l’univers.

Danse YangIntimitéLes danses du Yin et du Yang sont complémentaires et sont souvent proposées successivement dans la même séance. La séquence la plus organique consiste à réaliser en premier la Danse Yang, qui stimule le système sympathique-adrénergique et ensuite la Danse Yin, qui stimule le système parasympathique-cholinergique. Danser le Yin invite à incorporer (littéralement : faire entrer dans le corps) les attributs de l’archétype Yin que sont : la féminité, la réceptivité, la gestation, l’aspect lunaire, les fonctions organiques cycliques, la sensibilité et l’inspiration. Danser le Yang revient dès lors à incarner les attributs de l’archétype Yang que sont le masculin, le pénétrant, le fécondateur, l’aspect solaire, la capacité de lutte, de réalisation et de construction.

Quand ces danses son proposées séparément l’une de l’autre, elles assument d’une part une valeur didactique, pour tous, et d’autre part une valeur thérapeutique, pour les personnes qui présentent des difficultés d’expression de l’une ou l’autre polarité.

Danser le Yin-Yang pour l’intégrer

Dans la civilisation qui est la nôtre, nous en avons déjà parlé, les personnes fonctionnent, pour la plupart, selon la polarité Yang en raison des comportements de rivalité et de compétition prédominants dans l’environnement professionnel et social. Il est important d’intégrer à nos actes quotidiens ces deux forces : Yin – réceptif, léger, doux – et Yang – actif, passionné, pénétrant. Vivre la pulsation de notre identité, implique d’agir tantôt avec détermination et courage, tantôt avec docilité et abandon.
Voilà pourquoi Rolando Toro a créé la Danse d’Intégration Yin-Yang, permettant d’expérimenter par le mouvement l’alternance de ces polarités, en cherchant l’autorégulation et l’intégration de celles-ci, de façon à ce que le passage de l’une à l’autre les harmonise au lieu de les opposer.

Durant cette Danse d’Intégration Yin-Yang, l’alternance entre les moments Yang et les moments plus Yin permet au danseur·euse d’exprimer de nombreuses nuances et variations d’intensité de ces deux « forces », selon sa créativité propre et en cohérence avec la sémantique de la musique, tout en prenant soin de les harmoniser. En favorisant l’intégration des deux hémisphères cérébraux, cette danse d’intégration stimule la capacité créatrice aussi bien chez l’homme que chez la femme, de façon riche et nuancée.

Yin-Yang, un couple à l’intérieur du couplePenguins Yin Yang

Selon le Tao, le Qi (l’énergie) est composé de Yin et de Yang. C’est un peu comme l’électricité, pour avoir de l’énergie, il faut une borne + et une borne – !

Que nous soyons homme ou femme, nous possédons les deux polarités, dans des proportions qui nous sont propres (un capital énergétique de base) et qui varient d’instant en instant (un équilibre dynamique en constant réajustement, comme dans la marche). Tout comme pour les polarités Conscient-Inconscient, ou pour les quatre éléments (lire notre article sur le sujet, en notant que l’air et le feu sont Yang, alors que la terre et l’eau sont Yin), quand nous entrons en relation avec quelqu’un, nous pensons être deux mais nous sommes toujours au moins quatre, ce qui enrichit et complexifie les interactions. Par exemple, mon Yang peut vouloir rivaliser avec ton Yang, et dominer ton Yin, ou au contraire, souhaite protéger ton Yin et créer avec ton Yang un rapport d’émulation réciproque constructif.

La grande fonction du Yin est la nutrition, tandis que la grande fonction du Yang est la protection. Le Yin ancre le Yang, le Yang énergie et met le Yin en mouvement. L’équilibre entre les deux est la santé : dans le cosmos, en nous-même, dans nos couples.

Par des danses individuelles, la Biodanza nous invite à rencontrer nos polarités intérieures Yin-Yang. Dans des danses à deux ou plus, elle nous invite à exprimer ces deux polarités dans nos relations, en « testant » un large éventail de proportions et contextes. Pour exemple, lors de notre dernière vivencia de la mini-série « Yin-Yang dans la relation », une danse d’opposition à deux assez musclée 😉 ne nous a pas empêchés, une demi-heure et quelques danses plus tard, de nous abandonner en confiance pour recevoir, de la part d’un compagnon ou d’une compagne, l’accueil inconditionnel et le contenant si nécessaires au déploiement d’une vie affectivité riche et harmonieuse. Et d’ensuite offrir ce que nous avions reçu. Car ainsi va la vie : il est un temps pour donner, un autre pour recevoir, un pour semer (par exemple lors d’une vivencia de Biodanza <3), un autre pour récolter (dans la vie de tous les jours).

Un temps pour le Yang, un autre pour le Yin !
Opposition harmonique et Offrir du contenant
Si tu es arrivé·e à la fin de cet article sans t’épuiser, bravo : tu dois avoir cultivé un bel équilibre entre ta Terre et ton Ciel intérieurs ! Si pas, offre-toi une bonne sieste, il n’y a rien de tel pour recharger ton Yin 🙂 .

Et n’hésite pas à partager dans les commentaires ton vécu en matière de Yin-Yang, que ce soit en Biodanza ou ailleurs, d’ailleurs 😉 .

 

 

 

 

 

 

 

Print Friendly, PDF & Email

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.