L’intégration comme moteur de changement 1


La Biodanza poursuit un objectif global d’intégration de nos différents potentiels. Nous pouvons par exemple avoir un potentiel créatif très fort, mais ne pas pouvoir l’exploiter parce que nous avons une piètre opinion de nous-mêmes. Nous pouvons développer une grande sensibilité à l’esthétique et une incapacité totale à la partager parce socialement, nous sommes des ours. En résumé, nous sommes souvent en proie à des dissociations qui nous empêchent d’avancer harmonieusement sur notre chemin de vie.

Une culture porteuse de dissociations

Dissociations Intégration

L’épanouissement de notre potentiel individuel est fortement inhibé et réprimé par la culture et ses dissociations fatales. Rolando Toro en nomme 7 :

  1. la dissociation corps >< âme, ou encore matériel >< spirituel, instituée par les religions.
  2. la dissociation affectivité (émotion) >< raison (intelligence), que nous devons à Descartes. Une intelligence conceptuelle sans affectivité ne nous connecte pas avec le monde réel des êtres humains. Le fait de s’émouvoir, d’entrer en lien et en empathie est l’intelligence du cœur.
  3. la dissociation sacré >< profane (transcendance >< immanence). Tout acte est sacré, pas seulement celui qui se fait dans une église ou un lieu de culte. La Vierge Marie est sacrée bien-sûr, comme toute femme qui met au monde un enfant, le berce, l’allaite est sacrée. La vie est sacrée et par là, toutes les créatures.
  4. la dissociation masculin >< féminin. Le machisme prétend que l’homme est supérieur à la femme. Le féminisme riposte le contraire. Or, chaque être humain possède en lui du féminin et du masculin, seule la proportion change en fonction des genres.
  5. la dissociation entre l’homme et la nature, ou encore culture >< nature, à la base de la catastrophe écologique que nous vivons.
  6. La dissociation entre « je » >< « les autres », credo de l’individualisme forcené.
  7. la dissociation entre le quotidien >< l’éternel. Tout geste quotidien, manger, se laver, travailler, sont des gestes éternels car ils n’existent que dans l’instant. Chaque geste est fait ici et maintenant et pour toujours.

Pas de choix véritable sans intégration

La Biodanza nous offre la possibilité d’intégrer dans notre comportement l’expression de nos potentialités génétiques, et d’intégrer dans les mouvements des choix qui soient véritablement l’expression de nous-mêmes: qui permettent la sincérité, l’authenticité et la cohérence avec la vie.

Combien d’entre nous ne se surprennent-t-ils pas à dire qu’ils font des choses « sans le sentir » ou qu’ils n’avaient pas « senties justes »? Comment savoir si nous sommes sincères avec nous-mêmes et avec les autres si nous avons des difficultés à sentir ce que nous ressentons, ce que nous éprouvons dans notre propre corps (mouvements, sensations, besoins, désirs) ?

Les différents niveaux d’intégration

Le chemin ou parcours d’intégration individuel en Biodanza peut se représenter comme suit :

 

  1. Intégration motrice (mouvement) et rythmico-motrice (rythme – mouvement) : j’entends la musique – je réponds par le mouvement
  2. Intégration affectivo-motrice : je sens (cœur) – j’exprime par le mouvement
  3. Intégration sensitivo-motrice : l’intégration affectivo-motrice s’affine, une plus grande sensibilité s’engage dans le mouvement.
  4. Intégration sensori-motrice (je perçois – j’exprime), la perception sensorielle (5 sens) s’intègre peu à peu au mouvement.
  5. Intégration affectivo-sexuelle : je sens (cœur) – je ressens (désir – plaisir)
  6. Intégration existentielle : je pense – je sens – je ressens – je dis – j’agis de façon intégrée dans la vie de tous les jours. Le corporel, l’affectif et le cognitif (pensées et expression verbale) sont intégrés et alignés sur l’identité. Une transposition fluide se fait entre le vécu vivenciel pendant les séances et le vécu quotidien.

Parallèlement au processus d’intégration individuel, le groupe vit également son propre processus d’intégration affective.

Conclusion

La Biodanza nous permet de retrouver la sensation de notre être tout entier en mouvement ET en relation. C’est en cela qu’elle peut faciliter le processus d’intégration.

Notre proposition est de retrouver le lien de continuité entre ce que nous ressentons et ce que nous faisons afin de pouvoir faire de véritables choix.

En tissant du lien là où nous avons vécu du clivage et des séparations…
En construisant des ponts là où l’histoire collective ou individuelle a creusé des fossés…
En réintégrant notre place d’humain au sein de la Communauté, du Cosmos et de la Vie…
nous devenons des acteurs de changement dans le monde, nous introduisons le levain de l’éveil dans la pâte de l’humanité.

 

 

Print Friendly, PDF & Email

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Commentaire sur “L’intégration comme moteur de changement