Que votre volupté soit fête…


…sur la terre comme au ciel

Que votre volupté soit fêteEt si, à l’origine, il n’avait pas été dit « Que votre volonté soit faite », mais bien « Que votre volupté soit fête ».  Tout aurait-il été différent ?

L’offense suprême aurait-elle alors été de ne pas jouir, de ne pas goûter la vie par tous les pores de notre peau, de ne pas faire l’amour avec la terre, le vent, le feu et l’eau ?

Mais la volupté est entrée en disgrâce…

Le corps était sauvage, indomptable, donc dangereux.

Éros et Dionysos gouvernant le monde auraient fait souffler sur celui-ci un vent d’absolue liberté. Les frères jumeaux Désir et Plaisir auraient débridé les forces vives des humains.

Éros et Dionysos auraient rendu le monde ingouvernable !

La volupté fut donc supplantée par la volonté.

Les fleuves de tendresse et les torrents de désir se tarirent, et l’humain de nos contrées devint sec, froid, mécanique et anxieux.

Dans les entailles que l’homme s’était infligées entre sa tête, son cœur et son sexe, s’engouffra Thanatos, avec sa force de destruction et de déliaison.

A la déesse mère féconde et généreuse, succéda la femme dissociée, la dichotomie de la vierge et de la putain, ou autrement dit : la femme objet d’un idéal sublime ou objet de plaisir. La femme sujet de son désir et de son plaisir, la femme matrice de l’univers devint suspecte. Et la chasse aux sorcières commença…

Il est grand temps de rallumer les incendies, d’ouvrir les cages, d’arracher les bandelettes des momies que nous sommes devenus.

L’heure est venue de retrouver les breuvages de l’éternelle jouvence : celle du corps sacré, temple de toutes les extases, voie de toutes les unions.

Il nous faut réapprendre à nous laisser pénétrer par le phallus de la Vie, à incorporer en notre être sa semence bienfaisante, et à trouver en cette même Vie des espaces chauds et palpitants à pénétrer, à inonder de notre puissance créatrice.

En nous invitant à déverrouiller nos corps et à désencombrer la source du plaisir, la Biodanza fait bien davantage que libérer notre vie sexuelle. Elle réhabilite en nous les fonctions originaires de la Vie. Elle nous rend à notre désir premier : le désir de VIVRE !

Elle nous ressuscite!

 

Print Friendly, PDF & Email

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.