Poésie


Moi, Dionysos… Poème vivenciel

Moi, Dionysos Le dieu errant au bruyant cortège Le dieu boiteux qui aime la chair crue Je suis né deux fois ―du ventre de ma morte mère, de la cuisse de Jupiter, mon père― Mais je suis mort bien plus encore Et il est juste de dire que j’ai beaucoup souffert. A la merci d’Héra et de ses ruses vengeresses […]


Dieux sur Olympe

« Nous, les Dieux » – Vision poétique des archétypes des dieux et déesses

Préambule sur les archétypes en Biodanza L’archétype (littéralement « modèle ancien, des origines ») est une force ancestrale impersonnelle jaillissant directement de la nappe phréatique profonde de notre psychisme, l’inconscient collectif. Son pouvoir mobilisateur s’exprime notamment à travers les mythes, où il est coloré selon les filtres d’une culture donnée, et à travers les symboles des rêves, soumis cette fois aux filtres […]


Au cœur du Vivant – ou à la périphérie

La Biodanza m’a ouvert la porte de moi-m’aime et m’a dit « Entre, ici commence l’infini. » L’escalier descendait vers les profondeurs silencieuses, et au plus profond de ce silence s’ouvrit une autre porte sur le ciel d’un autre moi-m’aime, sur le bleu de tes yeux au cœur d’une rencontre. C’est ainsi que je t’ai rencontré·e, ma sœur, mon frère. Je te […]

Coeur du vivant - goutte d'eau

Ren-être

« Et tant que tu ne comprendras rien Au sens des mots : Meurs et Deviens Tu seras un obscur passager Sur cette terre enténébrée. »  C’est sur ces mots que le grand Goethe termine son magnifique poème « Nostalgie Bienheureuse ». Il ne fut pas le seul sage à le dire: s’il suffit à notre corps physique de naître une seule fois, les autres […]


Les saveurs de la Vie

Faut-il  « perdre le goût de vivre » pour « retrouver le goût de vivre » ? Ou plus simplement, pouvons-nous « être le goût de vivre? ». Et pourquoi pas danser le goût de vivre, oser sauter d’une saveur à l’autre, ouvrir les bras à l’abondance de sensations et d’expériences offertes par la vie, à chaque instant, généreusement… Entre perceptions corporelles, émotionnelles, toujours fraîches, nouvelles, […]


Le Mat

Rien que pour danser un pas de deux   suspendre souvenirs et anticipations sur le fil du présent   si le vent trépigne laissez-le souffler. Véronique


Corps de vie

C’est juste un corps à boire chaud l’hiver à palpiter d’autres étés   un corps à rassembler ses danses au portail d’une cathédrale de blé   un corps à chanter l’ultime avènement   pourquoi l’accordeur s’est-il perdu en chemin ? Véronique