Articles de fond


Libère ton mouvement = libère ton existence !

Les protovivencias de mouvement et d’expression L’élan vital, l’énergie à notre disposition pour vivre en tant qu’adultes, est fortement lié à la liberté que nous nous donnons de bouger, de nous exprimer… Et cette liberté de mouvement et d’expression a souvent été inhibée dans l’enfance par des « protovivencias »  freinées, voire empêchées par l’éducation (protovivencias = vivencias originelles, vécues dans les mois qui […]

Libère ton mouvement

Que votre volupté soit fête… 1

…sur la terre comme au ciel Et si, à l’origine, il n’avait pas été dit « Que votre volonté soit faite », mais bien « Que votre volupté soit fête ».  Tout aurait-il été différent ? L’offense suprême aurait-elle alors été de ne pas jouir, de ne pas goûter la vie par tous les pores de notre peau, de ne pas faire l’amour avec la terre, […]


« J’y vais ou j’y vais pas? »… à la Biodanza ;-) 2

La société du non-engagement La Biodanza est révolutionnaire, en ce sens qu’elle nous exhorte à remettre la vie au centre de notre existence, au cœur de nous. Elle nous dit « Plonge aux racines de ta vitalité, de ton désir, de ta créativité, et bois à la source vive en partageant ton eau avec tes frères et sœurs d’humanité ». La Biodanza […]

Pieter Brueghel Ronde Danse arbre Participation

Espace et Temps dans nos relations

A la rencontre de nos besoins d’espace et de temps 1

Un jour, j’ai lu que les conflits dans le couple trouvaient souvent leur origine dans des  besoins d’espace et de rythme différents. J’ai examiné mes expériences de couple successives et j’ai constaté qu’il y avait là une certaine pertinence… J’ai besoin d’espace! Tout comme les animaux possèdent un territoire qu’ils défendent, l’homme aussi possède son territoire. Ce territoire est un […]


Vivre léger… comme le feu.

Vivre léger…comme le feu Depuis qu’un premier homme (mais qui dit que ce n’était pas une femme?) a frotté deux silex l’un contre l’autre jusqu’à ce qu’en jaillisse une étincelle, l’humanité n’a eu de cesse de reproduire ce phénomène fascinant…et de domestiquer l’indomptable sauvagerie du feu. Volé aux dieux Symbole de connaissance et de puissance divine, dans la mythologie, il fut […]

Feu de joie

Le pouvoir de la transe en Biodanza

Transe & Régression en Biodanza Le mot TRANSE vient du latin « TRANSIRE » et dérive de transit, transport, passage d’un état à un autre état. La transe est un phénomène biopsychologique de perte de l’état habituel d’attention, un changement d’état de conscience qui est toujours accompagné de modifications cénesthésiques, c’est-à-dire de modifications des perceptions corporelles (sensations corporelles de légèreté et de fluidité […]


La parole vivencielle en Biodanza 1

En Biodanza, il existe deux moments pour chaque séance :

  • Le moment de partage suivi d’une introduction théorique – Verbal
  • Le moment de danse – Pratique non verbale

Ces deux moments constituent la vivencia car tous deux sont vivenciels.

Une des fonctions de la pratique non verbale est de déclencher un processus de croissance. Ce processus se passe sur le plan moteur, sensoriel, émotionnel, relationnel et peut être exposé, confronté et modifié lorsqu’il est exprimé devant le groupe et lorsqu’il s’inscrit dans un échange.

La parole, une danse de l’être

La partie dite « verbale » de la Biodanza n’a pas pour objet de créer des défenses et résistances supplémentaires autour de ce que nous ressentons, mais de nous permettre d’exposer notre ressenti à sa propre transformation dans le feedback et le partage avec les autres.

C’est ainsi que nous parlons de « récit de vivencia ». Et lorsque le groupe existe de fait en tant que tel, le partage vivenciel de chacun de ses membres est perçu et vécu par tous comme une danse totale. C’est ce qui fait entrer les personnes dans ce que nous appelons « la parole émue ». Elle est émotion pour qui l’offre et pour qui la reçoit.

La cohérence entre les moments de verbalisation et de pratique, donne l’impulsion, l’autorisation au changement.

Par le récit de vivencia, le participant décrit certains aspects intimes, personnels, témoignant des processus les plus représentatifs de son expérience intérieure pendant un exercice.

Les fonctions du récit de vivencias sont diverses et très importantes :

 1.     Il permet de revivre émotionnellement une vivencia passée, ce qui permet l’intégration d’éléments de conscience porteurs de sens pour le sujet (connexion à soi).

2.     C’est une occasion d’établir un lien de sincérité et de communion avec les autres participants du groupe (connexion à l’autre).

3.     Le fait de partager une vivencia intime dans le climat ritualisé de l’intimité verbale représente une expérience en soi cathartique et, par là même, induit une sensation de conciliation profonde avec le monde (connexion à l’univers). 

Le récit de vivencias se servant de la parole, donne lieu à un processus de permanence du sens de la propre expérience dans le temps. La parole fonde la réalité. Car, par la parole, des éléments symboliques vont se manifester et participer à l’augmentation du degré de conscience de l’expérience vécue.

Ce processus constitue un passage du niveau vivenciel au niveau émotionnel puis à celui des sentiments car, lorsque le participant narre sa vivencia, il assume l’expérience vécue. Il en devient pleinement sujet. Ce processus contribue au renforcement de l’identité par l’expression de soi au sein d’un groupe. 

Il ne s’agit en aucun cas de dialogue thérapeutique et ne donne lieu à aucune forme d’interprétation. La Biodanza n’est pas interprétative.

Le récit de vivencias signifie « exprimer ce qui a été ressenti et non pas ce qui a été pensé ou déduit ». 

La description des vivencias, offerte sans aucune interprétation constitue l’expression d’une vérité personnelle. Le sens de la guérison surgit des faits vécus.

Source : extraits remaniés des fascicules de formation de l’École de Biodanza Rolando Toro de Liège, © Copyright Rolando Toro Araneda, Traduction Hélène Lévy Benseft

Une vidéo qui éclaire

Cet extrait de vidéo d’Aliette de Panafieu (3 minutes), éclaire le miracle du partage verbal au sein de tout groupe, et est inséré ici à titre d’illustration. Elle ne parle nullement du groupe de Biodanza, qu’elle ne connaît probablement pas. Quoique… Ne présumons de rien !

Cercle-parole

Une nouvelle humanité

Je rêve d’une humanité qui s’étreint, qui s’embrasse avec joie de vivre, où la solitude n’existe pas en tant que sentiment, où chacun reconnaît la sacralité de l’autre. Un monde où pouvoir se connecter à travers le regard, l’étreinte et le mouvement naturel, car le corps parle de manière plus éloquente que les mots. Et je sais que cela est […]