Espace et Temps dans nos relations

A la rencontre de nos besoins d’espace et de temps


Un jour, j’ai lu que les conflits dans le couple trouvaient souvent leur origine dans des  besoins d’espace et de rythme différents.
J’ai examiné mes expériences de couple successives et j’ai constaté qu’il y avait là une certaine pertinence…

J’ai besoin d’espace!

Tout comme les animaux possèdent un territoire qu’ils défendent, l’homme aussi possède son territoire. Ce territoire est un espace que chacun reconnaît comme sien, une sorte de prolongement de son corps, nommé « bulle de protection ». En prêtant attention à cette distance de confort, dans laquelle nous sommes pleinement à l’aise, nous favorisons une bonne communication avec les autres.

Proxémie espace zones de confortL’anthropologue américain Edward T. Hall détermina expérimentalement l’existence de quatre distances chez l’humain, le passage de l’une à l’autre étant marqué par des modifications sensorielles : ce sont les distances intime, personnelle, sociale et publique. 

Ces distances varient selon les cultures et selon les relations.

Quand nous nous sentons envahis ou suffoqués dans une relation, que nous avons désespérément besoin d’air ou d’espace, il y a fort à parier que notre bulle d’intimité n’a pas été respectée.

Comment faire respecter ma bulle?

Besoin d'espace gif animéC’est bien à moi qu’il incombe de prendre soin de mon besoin d’espace, qu’il prenne la forme d’un espace physique dans le lieu où je vis, d’un jardin secret, ou de mon autonomie psychique. Mais comment faire respecter ces limites vitales si je ne les connais pas?

Le premier pas consiste à écouter avec finesse et sensibilité mes sensations, mes ressentis, tant dans la solitude qu’en relation. Suis-je capable de déceler ce moment où le plaisir d’être proche de toi se change en léger déplaisir, en besoin de reprendre mon autonomie de mouvement?

L’écoute de soi est la clé numéro  1. Et c’est pareil quand il s’agit de respecter mon propre rythme.

Demain, je ralentis

Le respect des rythmes biologiques est souvent mis à mal par la cadence effrénée de nos sociétés. Métro-boulot-dodo, je mange devant mon PC, je cours pour attraper au vol les enfants à l’école, un saut au supermarché et hop, me voilà déjà en train de préparer un dîner vite fait, bien fait, et zap on mange devant la télé pour pas rater le JT, et zoup le bain des enfants, lire une histoire d’éléphant, « Au liiiiiiiiit j’ai diiiiit ! »…. Aaaaahhh, enfin, je vais pouvoir souffler, m’allonger sur le sofa…sauf que quoi!!!! Déjà 21h30 et la vaisselle qui traîne. Bon je la fais en vitesse et enfin, je m’effrondre. 22h00: l’heure d’aller dormir.

Zut, demain je ralentis, promis!
Vraiment???

« Prenez le temps avant qu’il ne vous prenne », dit l’adage. AUTOREGULATION, répond la Biodanza 😉 .

– Et c’est comment qu’on apprend ça, M’dame?
– En s’écoutant, pardi!
– Ggrrrrrrr, encore 🙁 ) !?!

En prenant le temps d’imaginer comment prendre prendre du temps pour nous! Ou mieux encore : en vivant ce besoin de temps et d’espace avec nos tripes et nos cœurs, dans le laboratoire vivant d’une vivencia de Biodanza.

Prendre du temps pour soi en couple ou en famille

Si comme moi jadis, tu as peur de te faire taxer d’égoïste dès que tu fais passer tes besoins avant ceux de ton conjoint ou de tes enfants, si l’on t’a appris que le sacrifice de soi est la voie de la sainteté, alors je t’invite à lire ce petit article plein de bon sens…et à venir danser la Vie!

 

Print Friendly, PDF & Email

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.